Newsletter | Facebook

D’un jour à l’autre. Le secret de l’atelier…

Un atelier, une galerie et une bibliothèque : deuxième anniversaire

Souvenirs et suite…

La Cage de l’Ombre Forte a fêté cet automne le deuxième anniversaire de son site conçu depuis le début comme un atelier, une galerie et une bibliothèque. Le cap est maintenu alors que de nouvelles rubriques et une newsletter complètent depuis peu le projet.

La fin de l’année 2012 est l’occasion de revenir sur les principales activités des auteurs au cours de l’année passée et d’envisager celle qui vient.

Yves Carreau (>➀-➂) a présenté des estampes récentes « Reliquaires », au Centre Chorégraphique National d’Orléans - Josef Nadj, à l’automne.
En savoir plus…

Denyse d’Artemes (>➃) a amorcé sa nouvelle rubrique « Les entretiens ».
En savoir plus…

Joëlle Labiche (>➄-➆) a poursuivi la réalisation des images rassemblées sous le titre « Volumen ».
En savoir plus…
Parallèlement, responsable de la ligne éditoriale du site, elle a traqué inlassablement tout document pouvant enrichir le fonds d’archives de La Cage de l’Ombre Forte, créé en 2003.
En savoir plus…

Benoît Ronbas (>➈) a rédigé des récits décalés des nombreux voyages qui l’ont occupé depuis un an.
En savoir plus…

Marguerite Dewandel (>➈-➉) a croqué méthodiquement des portraits plausibles et livré ses chroniques.
En savoir plus…

Dans la continuité, des projets se profilent pour l’année à venir dont La Cage de l’Ombre Forte / 5e époque se fera l’écho :
Portrait du personnage en hommes de Marguerite Dewandel et Joëlle Labiche, associées dans une entreprise multiforme qui combinera écriture, images, objets.
Reprises, dessins, gravures et édition d’Yves Carreau et Benoît Ronbas.
Hors de soi ou le contre-moule de l’image, une conversation entre Sébastien Pons et Denyse d’Artemes.

Décembre 2012, La Cage de l’Ombre Forte / 5e époque
Images par Joëlle Labiche et Yves Carreau
Images : Copyright © 2013 La Cage de l’Ombre Forte.

Extrait

LA 5E ÉPOQUE (2014-15)

Bande-annonce du court-métrage « La 5e époque » qui a été projeté au cours de l’exposition « Yves Carreau : Transmissões » au CCJF de Rio de janeiro.
Il a été réalisé par Joëlle Labiche et Quentin Aurat avec la participation d’Yves Carreau, Julie Verin et Marie Maignaut.